Follement drôle – Wahnsinnig komisch

Home  »  Follement drôle – Wahnsinnig komisch

Follement drôle / Wahnsinnig komisch

Une exposition coproduite par le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne et la Sammlung Prinzhorn

Au MAHHSA, à Paris, du 19 mai au 13 juin 2021 (initialement prévue du 30 octobre 2020 au 31 mars 2021),
et à la Collection Prinzhorn, à Heidelberg, du 9 septembre 2021 au 23 janvier 2022.

Pour la première fois de son histoire, le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne (MAHHSA) s’associe à un autre musée hospitalier ; prestigieux s’il en est, à savoir la Collection Prinzhorn de Heidelberg en Allemagne, pour organiser une exposition en co-production.

Un thème commun a été imaginé pour réunir certaines œuvres de ces deux collections emblématiques afin de les présenter autour d’un projet conceptuel. Ainsi, le thème de l’humour sera au centre de cet accrochage inédit. Il s’agira de montrer que la « folie » n’est pas nécessairement associée au drame et que les artistes, dans leurs parcours de malades, s’emparent également de l’humour, du non-sens et de la dérision dans de véritables perspectives artistiques.

C’est pourquoi cette exposition présentera de nombreuses formes d’humour exprimées dans les travaux de ces artistes. Celles-ci sont à la fois singulières et le témoin de nos cultures respectives. Mais elles sont aussi souvent similaires dans leurs modes d’expression : la caricature, comme en témoignent les œuvres de Caroline Macdonald qui produisit plusieurs portraits revisités des Révolutionnaires français dans les années 1980 ; ou le dadaïsme, une autre forme d’expression humoristique, seront particulièrement présents. D’autres artistes font preuve de distanciation en choisissant parfois comme sujet la critique des institutions psychiatriques : André Petit avec sa  « spirale pour emmerder les psychiatres » en 1967 ou Erich Spieβbach qui singe le monde hospitalier en 1952, en sont des exemples. L’humour grivois est également au coeur de cette exposition à l’instar d’Eduard Paul Kunze ou de Maurice Blin. C’est pourquoi ces œuvres seront rassemblées selon leurs différents modes d’expression humoristique, et non en fonction de leurs dates de production qui s’étendent du début de XXsiècle aux années 1980.

Les œuvres présentées, tant celles de la Collection Sainte-Anne, que celles de la Collection Prinzhorn, sont l’occasion de les regarder une nouvelle fois pour leur identité artistique, éloignée de toutes interprétations liées à la pathologie de leurs auteurs. Elles sont également le témoin d’une association inédite entre deux lieux emblématiques aux perspectives communes.

La Collection Prinzhorn fut constituée dès les années 1900. La majeure partie de la collection originelle fut rassemblée par l’historien de l’art et psychiatre Hans Prinzhorn. En seulement deux années, il rassembla plus de 5 000 œuvres provenant de différentes institutions psychiatriques allemandes et germanophones. Bildnerei der Geisteskranken, l’ouvrage largement illustré qu’il publia à propos de ces œuvres, fut très rapidement diffusé en Europe et inspira largement Max Ernst, Paul Klee ou encore Alfred Kubin.

Cette collection bien qu’emblématique, resta longtemps difficile d’accès, sauf lors de certaines expositions, telle la Beauté Insensée par exemple en 1996, puis avant de devenir un musée officiel ouvert au public en 2001 faisant partie de la clinique psychiatrique de l’hôpital universitaire d’Heidelberg. Un parcours qui fait écho à celui de la Collection Sainte-Anne, rassemblée à partir des années 1950 suite à la première Exposition internationale d’art psychopathologique à l’hôpital Sainte-Anne. Depuis, cette collection a existé à travers de nombreuses expositions avant d’obtenir l’appellation Musée de France en 2016. Nos deux institutions ont travaillé de nombreuses années avant d’être reconnues comme des lieux essentiels de recherche scientifique au sujet des liens entre art et psychiatrie.

A découvrir également l’exposition sur le site de la Collection Prinzhorn.

et  Sammlung Prinzhorn

GUIDE D'EXPOSITION

Le guide d’exposition est disponible ici.

Arte tv

Le reportage consacré par Arte TV à l’exposition ici.

Affiche Follement drôle - prolongation
Follement drôle - Wahnsinnig komisch