Transcriptions

Home  »  Transcriptions

LA COLLECTION CONSERVE DE NOMBREUX ÉCRITS, DONT VOICI QUELQUES TRANSCRIPTIONS

Minus et Goliath disparus

1. Auguste Millet
Minus et Goliath disparus

du Vendredi 16 juin 1928.

M. le Dr. Charpentier.

Souvenir de Mlle Maximowitch,
no 254 bis Minus et Goliath disparus.

L’horrifiante nouvelle m’a été annoncée ce matin par Mlle Maximowitch : « Je n’ai plus mes petits chats !… » me dit-elle avec profond chagrin… « Après Minus introuvable, Goliath m’a été ravi également ». « C’est une immonde vengeance ! » répliquai-je.

Associés dans la douleur nous eûmes un soupir ineffable qui nous rendra plus forts que jamais contre les malfaiteurs puants d’âme qui sont jaloux parce que j’aime sincèrement Mlle Maximowitch.

La douleur fut si grande que la consternation stabilisa les pleurs.

Le samedi 25 août 1928 M. Loutchitch m’a remis un Coquelicot d’art de la part de Mlle Maximowitch en vacances.

Le mardi 2 octobre 1928 M. Loutchitch m’a remis une ½ carte postale de Mlle Maximowitch en vacances.

Le samedi 10 novembre 1928 M. Loutchitch m’a remis une photographie de Mlle Maximowitch qui ne revient plus, en mémoire de l’anniversaire du Souvenir et du Véritable Orphée.

Les 9 & 11 novembre 1927 je les lui avais écrits.

Le Dimanche 13 nuit du samedi 12 au 13 novembre 1927, Mlle Maximowitch est venue au milieu de la nuit en 1ère Don, 2è étage, voir mon camarade de lit Mathevet qui avait une cardialgie. J’ai pu lui remettre les 2 exemplaires.

Minus retrouvé castré est à la buanderie depuis le vendredi 12 avril 1929.

Minus revenu en 1ère Don. Minus revenu à la buanderie très malade d’avoir été battu odieusement.

Minus décédé nuit 4 au 5 juin 1929 à la buanderie.

Auguste Millet, Minus décédé

2. Auguste Millet
Minus décédé

M. Charpentier
Minus décédé.
no 353 Mercredi 5 juin 1929.

Il y a deux années, jour pour jour, 5 juin 1929 Mlle Maximowitch venait en parloir causer à ma mère (Entrevue nécessitante no 88). Cette nuit du 4 au 5 juin 1929 Minus a succombé à un empoisonnement dû à l’ingurgitation d’un rat phosphoré. Ce félin, fils de Moujik de l’Internat médical, était d’une magnifique beauté (tigre royal ocellé). Victime du devoir, le jeune Minus, âgé de 14 mois, comptait d’innombrables sympathies. Depuis le départ de Mlle Maximowitch, qui l’avait élevé, ce doux minet était triste, ayant subi pas mal de déboires, car il y a des méchants partout. Son frère Goliath avait disparu. Minus fut castré.

Hier soir, devant la buanderie, M. Thonney, conseiller municipal, le vit dans un faible état proximal le décès. Il me conseilla l’abri de l’orage pour Minus que j’installai sous notre hangar. Depuis 3 jours il ne buvait que de l’eau renouvelée sans vouloir d’aliments ni de lait. Je lui ai offert encore de la bonne viande mais il n’a pas desserré les maxillaires. Pressentant l’issue fatale, je l’ai reposé une dernière fois sur la table des ombrages frais et l’ai embrassé. Avec des larmes douloureuses je lui ai recommandé d’espérer. Hélas ! ce matin pénible spectacle : Minus avait chu mortellement après avoir vomi du sang sur sa couche d’herbe et de drap. Le sinistre grand père Lolo fuyait épouvanté alors que le délicat et fidèle compagnon Samit semblait gémir plaintivement aux côtés de Minus défunt. J’ai inhumé sa chère dépouille macabre, squelettique, une première fois, sommairement. Mais ces Dames me dirent que Minus, grand martyr, méritait un linceul blanc et mausolée souvenir. Ce soir Madame Magnolon me fit remplacer mon chérubin funèbre un peu plus profond (55 cm). La brave dame l’enveloppa elle-même dans un linge immaculé et épinglé. J’embrassai encore Minus et le plaçai tendrement pendant que Mme Magnolon le couvrait de branches de lilas et de lierre. En pleurant je recouvrai de terre la tumulaire place où dort le jeune félidé Minus regretté comme un enfant chéri. Nous partîmes et rencontrâmes M. le Docteur Loutchitch que nous mîmes au courant.
Auguste Millet

Ps. – Il y a un peu plus de 2 ans, nous perdîmes Ramina, chat noir empoisonné également.

Auguste Millet, Minus en magnitude funèbre

3. Auguste Millet
Minus en magnitude funèbre

M. Charpentier

Minus en magnitude funèbre.

Ce matin Dim. 21 Juillet 1929 Minus a eu son cercueil, petite caisse qu’il affectionnait de son vivant aux petits fours à vapeur de la buanderie. Depuis le 5 juin 1929, jour de l’inhumation, le cadavre de Minus est en début de putréfaction. L’extrémité des membres et le crâne sont déjà squelettiques. Samit et Furet assistaient à la cérémonie, ils sont toujours tristes au souvenir macabre de leur ami regretté. J’ai recouvert onctueusement la chère dépouille une nouvelle fois au même endroit et ai disposé la croix et la barrière tumulaires mieux qu’auparavant, de façon à placer des mirabilis-nyctages blancs et d’autres végétaux honorifiques. Les humbles cailloux qui recréaient Minus sont posés délicatement aut