Mécénat

Home  »  Mécénat

Vivre en peinture, Corinne Deville (1930 - 2021)

du 17 septembre 2022 au 29 janvier 2023
ouverture à partir des Journées européennes du patrimoine

 

Des personnages fantastiques et étonnement colorés, des voyages autour du monde en mille et un fantasmes, un bestiaire et des métamorphoses d’une immense créativité, des maisons multiformes pour abriter un imaginaire débordant et enfin le rêve d’une vie pleine de sérénité, d’apaisement dans le cadre d’images de la Suisse, telle qu’elle pouvait se la représenter. Comme un idéal qu’elle trouvait enfin.
Ainsi en est-il du cheminement de l’œuvre de Corinne Deville et du parcours de l’exposition de ses œuvres.

Cette artiste, car il s’agit d’une véritable artiste, a dédié sa vie à la peinture : vivre en peinture. Une femme libre et déterminée dans ses choix et dans son désir de création. Dès l’enfance elle a commencé à peindre, à dessiner et à créer des structures. Alors que la guerre faisait rage dans ses Ardennes natales.

Par la suite, quels que furent les événements de sa vie, elle continua.
Un mariage alors qu’elle était encore fort jeune, cinq enfants, une vie partagée entre Paris, Reims et d’autres lieux, de multiples maisons aménagées à son image. Puis ce fut son rêve de vie en Suisse ; le pays de ses idéalisations.
Sa passion créative ne s’est jamais tarie malgré des périodes parfois difficiles sur le plan de sa vie psychique et physique.
Elle a toujours cherché, inventé, voire provoqué.

Si le Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne présente cet œuvre, c’est que Corinne Deville entre en parfaite résonance avec les missions de celui-ci : art et psychiatrie. À savoir présenter les œuvres de personnes qui ont été confrontées à la psychiatrie ou à la maladie, mais qui ont toujours pu et su maintenir leur cheminement d’artiste envers et contre tout, ainsi en est-il de multiples artistes de la Collection Sainte-Anne ; ainsi en est-il de Corinne Deville.
Des artistes dont l’œuvre s’inscrit dans une véritable histoire de l’art et de la création.

Présentée auparavant partiellement à Charleville-Mézières puis à Reims, cet œuvre – en peinture et en sculpture – se déploie très largement dans les salles du MAHHSA, avec toute l’attention et le sens qui lui sont porté.

 

PRÉPARER SA VISITE

L’exposition est ouverte du mercredi au dimanche de 13h à 18h. 

Tarif : 5 € // Gratuit pour les Amis du Musée, – 26 ans, demandeurs d’emploi, personnel et patients du GHU, cartes presse et Icom.

Visites de groupe pour les usagers et personnels du GHU, les scolaires, les institutions et les associations sur demande.

+ GUIDE D’EXPOSITION