L’exposition virtuelle “Maisons”

Home  »  L’exposition virtuelle “Maisons”

BIENVENUE DANS L'EXPOSITION VIRTUELLE MAISONS !

une exposition du Musée d’Art et d’Histoire de l’Hôpital Sainte-Anne
jusqu’au 14 mai 2022


Le bonhomme et la maison sont sans doute les deux premières représentations dont s’empare l’enfant qui commence à dessiner. Sous l’apparence d’une extrême simplicité, le terme de maison permet de développer de multiples images d’une richesse infinie. Pour cette exposition Maisons, nous avons retenu quatre types de représentations, basées sur ce que les œuvres de la collection Sainte-Anne nous ont donné à voir.

Catalogue Maisons - 2021

librairie

Découvrez le catalogue de l’exposition Maisons, édité par In Fine éditions d’art

C’est > ici <

La Maison-Hôpital


Vers la demeure


A l’intérieur de l’intime


Rêve d’habitation


Manuscrits


Auguste Millet Inv. 0017 (1)

LA MAISON-HÔPITAL

Le terme « asile » fait généralement référence à un lieu d’enfermement, un espace contraint. Ici, c’est plutôt l’idée du refuge protecteur qui s’est imposée. Certains artistes ont minutieusement dépeint ce qui, souvent, était devenu leur espace d’habitation, rassurant et familier. L’hôpital devient donc un lieu de vie quotidienne. Un espace et un temps particulier, dans lequel on peut travailler, se promener ou encore trouver des personnes avec qui échanger.

 

Anonyme

(Sans titre), s.d., Aquarelle sur papier, 49 x 66 cm, Mahhsa, inv. 1192
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Il n’a pu être retrouvé ni le parcours de vie ni le parcours hospitalier de cet auteur. Ce constat est l’occasion de rappeler que les recherches autour de la collection Sainte-Anne continuent.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

René Héroult

Ste-Anne, 23 juillet 1948, Aquarelle sur papier, 22,3 × 31,8 cm, Mahhsa, inv. 0143
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

René Héroult

Les Bureaux et entrepôts de la Samaritaine, 15 avril 1948, Gouache sur papier, 22 × 31,5 cm, Mahhsa, inv. 0142
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Nicholas Sarley (John Sarley, dit)

(Sans titre), Vers 1950, Stylo à bille bleu sur papier, 25 × 32,5 cm, Mahhsa, inv. 1180
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

De nationalité américaine, John Sarley aurait suivi des cours d’art et serait devenu peintre. Les circonstances qui l’ont amené en France ne sont pas connues. Il fut hospitalisé dans les années 1950 à l’hôpital Sainte-Anne.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

H.A.R, MAHHSA, inv. 0032

H.A.R.

(Sans titre), 1906, Fusain sur papier, 30 × 47,8 cm, Mahhsa, inv. 0032
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

VERS LA DEMEURE

Trouver où séjourner pour construire son espace de vie nécessite de réaliser un cheminement physique et mental. Il arrive néanmoins que ce chemin ne mène nulle part. Sur le chemin vers la demeure, les artistes livrent un florilège de représentations de la maison et de sa structure : de la cabane au manoir, tantôt réaliste et parfois idéalisée, intégrée au paysage ou au tissu urbain jusqu’à créer la ville. Les artistes s’interrogent aussi sur la fonction d’une maison et sur son symbolisme.

Marius Genin

(Sans titre), Avant 1950, Aquarelle et fusain sur papier, 25 × 32,5 cm, Mahhsa, inv. 1076
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Marius Genin fut interné à l’hôpital psychiatrique départemental du Vinatier dans la région lyonnaise avant 1950. Ses œuvres furent données à l’hôpital Sainte-Anne à l’issue de la première Exposition internationale d’art psychopathologique de 1950.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Jean Janès

(Sans titre), 24 novembre 1961, Gouache sur papier, 66,8 × 50 cm, Mahhsa, inv. 0898
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Alexandre Nélidoff

(Sans titre), 26 juillet 1946, Encre sur papier collé sur papier, 21,6 × 17 cm, Mahhsa, inv. 1138
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

André Le Hien

(Sans titre), 7 décembre 1959, Gouache sur papier, 50 × 67 cm, Mahhsa, inv. 0832
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Jean Carreau

(Sans titre), Avant 1950, Aquarelle et crayon sur papier, 50 x 50 cm, Mahhsa, inv. 1080
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Jean Carreau fut interné à l’hôpital psychiatrique départemental du Vinatier dans la région lyonnaise avant 1950. Ses œuvres furent données à l’hôpital Sainte-Anne à l’issue de la première Exposition internationale d’art psychopathologique de 1950.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

à l'intérieur de l'intime

Il s’agit maintenant de franchir le seuil de la maison, c’est-à-dire de pénétrer dans l’intimité. Tout à la fois lieu du repos, du loisir ou de l’ennui, l’intime est incarné par les objets qui habillent l’intérieur, et par les personnes qui l’habitent. Il est aussi le lieu idéal pour la famille et devient parfois le lieu du souvenir.

René Héroult

(Sans titre), 1950, Crayon et gouache sur papier, 14,7 x 24,3 cm, Mahhsa, inv. 0117
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

André Gérard

(Sans titre), s. d., Gouache sur papier, 32 × 47,8 cm, Mahhsa, inv. 1187
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

André Gérard fut interné à l’hôpital psychiatrique départemental du Vinatier dans la région lyonnaise avant 1950. Ses œuvres furent données à l’hôpital Sainte-Anne à l’issue de la première Exposition internationale d’art psychopathologique de 1950.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Lepicard

Une masure, 16 août 1982, Gouache et encre noire sur papier, 31,8 × 41,1 cm, Mahhsa, inv. 1446
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Il n’a pu être retrouvé ni le parcours de vie ni le parcours hospitalier de cet auteur. Ce constat est l’occasion de rappeler que les recherches autour de la collection Sainte-Anne continuent.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Nicholas Sarley (John Sarley, dit)

(Sans titre), Vers 1950, Stylo à bille bleu sur papier, 32,7 × 50,1 cm, Mahhsa, inv. 1173
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

De nationalité américaine, John Sarley aurait suivi des cours d’art et serait devenu peintre. Les circonstances qui l’ont amené en France ne sont pas connues. Il fut hospitalisé dans les années 1950 à l’hôpital Sainte-Anne.

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Amy Wilde (Anne-Marie Wild, dit)

(Sans titre), Juin 1948, Aquarelle sur papier, 31,8 x 24,3 cm, Mahhsa, inv. 0277
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

rêve d'habitation

Aux portes du rêve, l’habitation se dresse entre architecture et invention. En véritables architectes, les artistes bâtissent leur demeure rêvée, érigent les plus hautes tours et les plus grands châteaux, construisent des villes idéales, peuplées de contes et de machines à habiter. Ce qui amène à s’interroger : sont-elles des lieux à habiter ?

Patrick Heidsieck

(Sans titre), 1987, Feutre sur papier, 36,3 x 31 cm, Mahhsa, inv. 1537
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Aloïse Corbaz

Ouchy, 1940, Crayon de couleur, craie grasse partiellement aquarellée et mine de plomb sur papier, 72 × 50,5 cm, Mahhsa, inv. 0111
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Guillaume Pujolle

(Sans titre), 1938, Crayon noir, crayon de couleur, encre et gouache sur papier quadrillé, 38,5 × 49,8 cm, Mahhsa, inv. 0158
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Charles Schley

(Sans titre), Mine de plomb et crayon de couleur sur papier, 49 × 31,5 cm, Mahhsa, inv. 0394
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Anonyme (Inde)

A Sunny Village [Un village ensoleillé], 27 juin 1946, Gouache sur papier, 56,2 × 76,2 cm, Mahhsa, inv. 0240
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Découvrir la notice de l’artiste

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

manuscrits

Ces écrits sont présentés dans la section Maison-hôpital. Ils témoignent de la vie hospitalière de Sainte-Anne et d’ailleurs à différentes époques. L’écriture est un procédé plastique important chez certains artistes de la Collection Sainte-Anne.

Auguste Millet Inv. 0017 (1)

Auguste Millet

Minus et Goliath disparus, 16 juin 1928, Encre sur papier, 22 x 17 cm, Mahhsa, inv. 0017
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Auguste Millet, Minus décédé

Auguste Millet

Minus décédé, 5 juin 1929, Encre sur papier, 22,5 x 17 cm, Mahhsa, inv. 0018
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Auguste Millet, Minus en magnitude funèbre

Auguste Millet

Minus en magnitude funèbre, 21 juillet 1929, Encre sur papier, 22,3 x 17 cm, Mahhsa, inv. 0019
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Maurice Blin, la messe à l'hôpital Ste-Anne

Maurice Blin

Reportage : La Messe à l’Asile Ste Anne, 1959, Encre sur papier, 27 x 20,5 cm, Mahhsa, inv. 0374
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Maurice Blin, Histoire d'Asile

Maurice Blin

Histoire d’Asile, 1959, Encre bleue sur papier, 21 x 13,5 cm, Mahhsa, inv. 0373
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Alfred Passaqui, Souvenir de ce beau pavillon Percy - 1

Alfred Passaqui

Souvenir de ce beau pavillon Percy, 1er octobre 1959, Stylo bleu et crayon noir sur papier, 24,1 x 31 cm, Mahhsa, inv. 0501
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)

Alfred Passaqui, Souvenir de ce beau pavillon Percy - 2

Alfred Passaqui

Souvenir de ce beau pavillon Percy, 2 octobre 1959, Stylo bleu sur papier, 24,4 x 31 cm, Mahhsa, inv. 0499
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Lire la transcription

(cliquer sur l’image pour l’agrandir)