H.A.R.

Home  »  Artistes   »   H.A.R.

H.A.R.

(France – ? – vers 1900)

Cette artiste est connue par ce monogramme, H.A.R., dont sont signées deux de ses pièces.
La collection renferme neuf de ses œuvres qui furent données en 1950 au Docteur Volmat, par le Docteur Marchand de Paris. Cependant il semble que 12 œuvres aient été présentées lors de l’exposition de 1950 (selon la liste reproduite dans l’ouvrage L’art psychopathologique).

Nous disposons de très peu d’information sur H.A.R.
Il s’agirait d’une femme internée à la Maison Nationale de Charenton, l’actuel Hôpital Esquirol, à Saint-Maurice près de Paris.
Cette institution était unique en son genre dans l’histoire asilaire française. Elle est héritière d’une maison fondée en 1642 appelée « royale »sous la monarchie puis « impériale » sous le second empire avant de devenir sous la troisième République « Maison Nationale ».
Cet établissement avait pour vocation d’accueillir des pensionnaires venant d’un milieu social qui leur permettait des conditions d’hébergement très confortables et très différentes de celles qui existaient dans les asiles publiques de l’époque.
L’auteur de ces fusains était certainement issu d’une famille aisée et elle avait manifestement acquis une réelle culture artistique dans sa jeunesse (comme la plupart des jeunes filles de cette époque et de ce milieu).
La qualité et la technicité de la facture de ses dessins en attestent. Ils sont tous réalisés sur papier dans des formats très variables mais tous relativement petits. Ce sont des fusains rehaussés parfois par une touche de sanguine ou par de la craie.
Ils restituent l’univers du début du siècle de la section réservée aux femmes de ce lieu. L’intensité de leur expression constitue un remarquable témoignage sur le monde environnant et sur la souffrance qui y était attachée.

Selon Volmat cette patiente artiste présentait des accès d’excitation maniaque. Cependant lors des périodes calmes, elle croquait habilement des scènes prises sur le vif et des portraits des autres malades, dont l’expression était rendue de manière très aigue.

Sans titre, vers 1905
Fusain sur papier
31,5 x 48 cm
Inv. n° 0036

Retrouvez les œuvres de H.A.R sur la Collection en ligne.