Claude Brun

Home  »  Artistes   »   Claude Brun

CLAUDE BRUN (1914 - ?)

Alors détenu à la maison d’arrêt de Fresnes, Claude Brun est placé d’office en 1951 à l’hôpital Sainte-Anne, dont il sortira début 1954. Nous ne connaissons rien de sa vie postérieure.

La dizaine d’œuvres réalisées pendant son internement constituent un ensemble homogène de compositions décoratives aux coloris équilibrés. En regardant de plus près, les motifs abstraits, géométriques ou allégoriques intègrent souvent des devises et des noms de personnages célèbres, artistes, intellectuels ou idéologues : ainsi les noms de Picasso ou Matisse laissent penser que cet artiste avait une connaissance des courants artistiques de son époque. Mais aussi des convictions politiques affirmées comme le suggère l’œuvre intitulée « Ni dieux, ni maîtres, ni fleurs, ni couronnes » où le nom de Kropotkine se mêle à celui de Louise Michel, entre cocardes et colombe de la paix, symboles maçonniques ou libertaires.

Maîtrise de l’agencement et de la couleur, verve provocatrice, recours au non-sens et à l’ironie, les « compositions baroques » – comme il les appelle – de Claude Brun ont notamment été présentées lors des expositions Paris-Paris 1937-1957 au Centre Pompidou en 1981, La clé des champs à la galerie nationale du Jeu de Paume en 2003 et De l’art des fous à l’art psychopathologique au MAHHSA en 2018.

Retrouvez les œuvres de Claude Brun sur la Collection en ligne

Claude Brun, MAHHSA, inv. 0085

Claude Brun
Ni dieux, ni maîtres, ni fleurs, ni couronnes
20 octobre 1952
Encre, gouache et vernis sur papier
26,9 x 36,7 cm
MAHHSA
Inv. 0085
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko

Claude Brun, MAHHSA, inv. 0083

Claude Brun
(Sans titre)
14 août 1952
Crayon de couleur, encre et stylo à bille sur papier
20,6 x 25,7 cm
MAHHSA
Inv. 0083
© CEE-MAHHSA Dominique Baliko